De l'utopie d'un Management parfait

By

Un employé heureux = un employé motivé = un employé productif = un employé rentable !

Beaucoup de nos contacts employés au sein de multiples SSII se plaignent souvent des conditions de travail - rythme forfait épuisant - contrat commerciaux mal négociés (au détriment du développeur) - missions imposées - on vous propose des missions fictives loin de chez vous pour inciter à démissionner - négociation salariale très difficile même si le client est satisfait - Collaborateurs parfois trop peu productifs et qui tirent les groupes de projet vers le bas

À la question "Qu'est-ce qu'il vous manque le plus dans votre SSII", la réponse la plus courante est "l'ambiance Start-up" !

Facile à dire pour un employé, beaucoup plus compliqué à mettre en place pour un chef d'entreprise (surtout si celle-ci est composée d'un grand nombre de collaborateurs !).

Il n'y à pas de solutions miracles à ce problème car l'essentiel réside dans le bien-être des employés. Cependant, voici quelques conseils

Ambiance générale

travailler dur ne signifie pas « faire la gueule toute la journée… »

En effet, on dit souvent qu’on n’a qu’une seule occasion de faire une première bonne impression !

Alors oui accueillez votre client avec un sourire à chaque fois qu'il se présente (et avec un Nespresso, si vous êtes fan de Georges Clooney), et espérez bien qu’il sera contagieux : qu'il se sente chez vous comme chez lui...

Concernant vos employés, maintenez l'ambiance à son beau-fixe en proposant des activités variées afin de les réunir et qu'ils passent de bons moments (apéros, soirées théâtre, WE's skis, soirées annuelles, activités sportives...)

Proposez un portail communautaire pour vos employés afin que chacun puisse proposer des idées d'activités aux organisateurs !

Management

Votre manager doit être une personne qui connaît techniquement ou fonctionnellement les problématiques de ses clients et consultants (sans pour autant les remplacer). C’est un pré-requis évident pour qu’il s’y intéresse. Et qu’il joue ainsi pleinement son rôle :

  • Déterminer si les candidats possèdent les qualités personnelles et les compétences techniques pour être de bons consultants. L’idée est donc de pouvoir les challenger vis à vis de l’expertise demandée.
  • Réussir à mettre en place des projets gagnant-gagnant pour les clients et les équipes (besoin du client traité / motivation des consultants prise en compte).
  • Assurer un suivi efficace du projet (de nombreuses situations peuvent être anticipées ou à minima comprises par quelqu’un qui a déjà vécu des problématiques similaires).
  • Être pertinent dans les phases de changement de mission, qui sont fondamentales pour le consultant car c’est dans ces moments clefs que se joue une partie de son évolution.
  • Accompagner et accueillir ne veut pas dire infantiliser : donnez à vos équipes les réflexes : partage (extranet et ses rubriques : FAQs, vie interne, boîte à idées…) et franchise (incitez vos équipes à vous faire part de tout problème, même anodin).

Relations Manager / Consultant

Ayez le bon reflex !

  • En tant que consultant
    • Encouragez vos consultants à interagir avec manager tout au long du projet.
  • En tant que manager
    • Parlez à vos équipes de l'évolution des projets et du marché.
    • Maîtrisez votre sujet, pour cela prenez le temps nécessaire (avec les équipes, via des lectures ou des formations internes).
    • Identifiez et encouragez les managers potentiels au sein de vos équipes
    • Traitez le plus efficacement possible toutes les demandes de mobilité géographique en fonction de l'implantation de votre société. Résultat : Une filiale heureuse (celle de destination), un consultant heureux, et vous backuperez votre projet. Votre consultant s’en souviendra longtemps et vous revaudra ça tôt ou tard...
    • Ne proposez pas de projets "moyens" à vos consultants en priant pour qu'il ne s'en rende pas compte.
    • Si un membre de votre équipe souhaite évoluer, mettez tout en ordre pour que cela réussisse et informez-en le client.
    • "One Minute Management", si un membre de votre équipe vous indique qu'il ne se sent pas trop à sa place sur ce projet, parlez-en, rapidement !
    • Reportez les idées remontées par vos consultants !
    • Cultivez les « petites attentions » ! Dire merci à l’autre c’est aussi penser à lui dans les moments sympas (mariage, anniversaire, naissance…) mais encore plus dans les moments difficiles (problème personnel, fatigue professionnelle liée à une mission ou à une période stressante)…
    • N’oubliez pas les absents. Arrêt maladie ne signifie pas arrêt d’attention portée.

Le bilan annuel :

Le bilan annuel entre un collaborateur et un manager est souvent un moment de stress ou le consultant se sent biaisé par sa direction. Voici quelques conseils pour faire de ce moment, un vrai moment d'échange entre les membres de votre entreprise :

  • Instaurez un climat de transparence
    • Soyez clairs quand au bilan financier de l'entreprise, ne camouflez pas les chiffres, qu'ils soient bons ou non !
    • Ce rendez-vous doit avoir lieu dans un lieu neutre, autours d'un café par exemple.
  • Favorisez l'auto-évaluation
  • Posez les questions qui "fâchent" !
    • Quels sont tes besoins en terme de formation ?
    • Quelle idée nouvelle peux-tu formuler pour améliorer le fonctionnement de l'entreprise ?
    • Y a-t-il quelque chose que l’on puisse faire pour améliorer ton équilibre vie pro / vie perso ?
    • Quelle note de 0 à 20 m’attribues-tu en tant que manager ?

« L’humanité se prend trop au sérieux; c’est le péché originel de notre monde » Oscar Wilde

Dédramatisez ! - Votre salarié doit quitter le bureau parce que son enfant est malade : AUCUN problème. Misez sur son professionnalisme plutôt que de râler sur son absence. - Votre consultante préférée vous annonce qu’elle est bientôt maman : offrez-lui des fleurs pour lui éviter l’angoisse du « comment va le prendre mon patron ? ».

Architecture de l'entreprise

  • Évitez les "couches" inutiles. Il ne doit pas y avoir trop d'échelons entre vos développeurs / consultants et vos directeurs, affiner la couche d'abstraction entre votre équipe dirigeante et ceux qui font tout le patrimoine de votre entreprise !
  • Proposez des passerelles de communication aussi nombreuses que variées
  • Ne regardez pas chaque dépense en fonction de son impact négatif sur les profits mais confrontez la à des objectifs qualitatifs : produit-elle un effet positif sur le bien-être des employés ?

Des outils internes

  • Un petit intranet bien ficelé
    • Un petit trombinoscope afin d'instaurer un climat plus "familial" dans l'entreprise.
    • Un calendrier des formations (ouvrez vos formations à TOUS vos employés!).
    • Un calendrier de toutes les sorties et activités.
    • Un forum de discussion : avec des infos, des discussions autour des futurs événements, une zone de FAQs, des petites annonces...
    • Une boite à idées (sur laquelle les directeurs s’engagent à donner des réponses !).
    • Des outils de gestion interne (absences et décomptes de temps).

Quid de l'intercontrat

La période d’intercontrat n’est pas sale. Elle peut et doit être mise à profit.

Les causes d'intercontrat sont diverses : - Votre entreprise est en sous-staffing ce qui signifie que vous ne pouvez pas traiter tous les appels d'offres qui vous intéressent. - Vous staffez trop vite vos équipes. La période d'intercontrat peut vous permettre de mieux observer le marché.

L’intercontrat est une opportunité : c’est un moment privilégié pour faire ce qu’on n’a pas toujours le temps de faire lorsque est en projet comme par exemple : - Mettre à jour le référentiel projet de l'entreprise. - Lire les deux/trois specs ou articles qu’on avait gardés dans un coin. - Partager des infos avec les autres consultants via l'intranet. - Rédiger des supports de formation ou se former soi même. - Travailler sur un des nombreux chantiers « outils internes ». - Préparer un événement avec le CE - ...

Quelques conseils :

  • En tant que consultant
    • Anticipez vos intercontrats (car oui, ça s'anticipe).
    • Suivez les actions menées pour vous par les différents managers.
    • C’est peut être le moment de réaliser et mettre à disposition des formations ou synthèses qui seront appréciées par tous.
  • En tant que manager
    • N’imposez pas d’horaires stricts ou de présence inutile à vos consultants.
    • Ne mentez pas sur les dossiers des consultants pour essayer de les placer au plus vite.
    • Ne mettez pas de pression aux consultants en intercontrat car l’intercontrat est d’abord à la charge du manager !

Recrutement

La cooptation

Elle est « sacrée » ! - Recevez dans tous les cas les candidats cooptés en priorité ! - Tenez au courrant le cooptant : que la réponse soit positive ou non !

Inquiétez vous si vos équipes arrêtent de coopter !

La cooptation est un baromètre de la satisfaction des salariés dans la société. Recommanderiez vous votre entreprise si vous ne vous y sentiez pas bien ?

Le recrutement "standard"

  • *repositionner l’individu au centre du dispositif de l’entreprise, dans une ambiance de travail saine, dynamique et fun ! *
    • manager une entreprise par une approche quasi exclusivement qualitative… plutôt que par des indicateurs quantitatifs.
  • Ne recevez pas des candidats dans un bureau où s’empilent des tonnes de documents, voire de CVs…
  • Ne mettez pas la pression à des candidats pour signer un contrat de travail
  • Salaire à l’embauche : veillez à ce que les propositions faites soient cohérentes avec nos abaques, ne pratiquez pas la stratégie du « le moins possible mais juste ce qu’il faut pour qu’il dise oui ».

Chez le client

  • En tant que consultant
    • Vous êtes les premiers ambassadeurs de l'entreprise chez les clients, chouchoutez-les ! Communiquez sur les outils ou le support mis à votre disposition pour garantir la qualité des projets.
    • Mensonge interdit lors des réunions de qualification.
  • En tant que manager
    • Préparez vos appels puis vos réunions. Chaque client mérite une présentation soignée et customisée.
    • Sachez dire « je ne sais pas faire ». Les « non » mettent en valeur et crédibilisent les « oui ».

Un peu de lecture

Les documents qui ont inspirés notre reflexion : - Ce qui rend heureux au travail de Pascale Senk (Le Figaro) - Evaluation des performances, points aveugles de Yves Clot et Philippe Zarifian (Le Monde - Samedi 19 Décembre 2009) - Management dans les entreprises du 21ème siècle : Modèles globaux ou locaux de Georges Aoun - Le manager minute de Ken Blanchard et Spencer Johnson - Il faut adapter le travail à l'homme, pas l'inverse de François Daniellou (Le Monde - Samedi 19 Décembre 2009) - Génération Y en entreprise : ce que cache la peur des 15-30 ans de Jean Pralong (L’Eco 89) - Les pathologies de la quantité de Marie Pezé (L’Ena hors les murs) - La fin du travail bien fait de Laure Dumont et Sandrine Foulon (Liaisons sociales magazine)